Communiqué du préfet de Police des Moeurs

Publié le par la préfecture de Police des Moeurs

Confédérés, veuillez retrouver ci-dessous le discours de politique générale et d'intentions du préfet de Police des Moeurs ainsi que l'annonce de ses premières mesures, que la Chancellerie approuve sans réserve.

 

Salut et Respect,

le Chancelier

 

 

préf pol moeurs gif

 

Chers Chancelier et Grand Chambellan,
Chers camarades membres du Gouvernement et de l’Official,
Chers compatriotes,
Je vous prie de recevoir par ampliation la présente déclaration :

C’est avec beaucoup d’émotion et une certaine gravité que je m’apprête à endosser la lourde charge de préfet de Police des Mœurs. Je remercie le Chancelier et le Grand Chambellan de leur confiance.

Les mœurs : de quoi s’agit-il ?

Les mœurs donnent un cadre à nos vies, des valeurs tel que l’honneur, le respect. Les mœurs sont là pour élever l’individu, favoriser son épanouissement et permettre à chacun d’entre nous de donner le meilleur de lui-même. En ces temps difficiles, les mœurs doivent être je crois au centre de nos préoccupations.

Je m’adresse aujourd’hui tout particulièrement à mes camarades du Gouvernement et de l’Official et en particulier :

- le Chancelier fédéral, Garde des Sceaux

- le Grand Chambellan
- la Ministre des Plaisirs
- le Ministre de l’Hygiène et de la Balnéophilie
- le Ministre des Affaires étranges

avec qui j’ai déjà eu l’honneur de travailler sur des sujets délicats ;

mais aussi
- le Ministre des Finances et des Affaires coquines
- la Grande Confesseuse, évêque d'Alpasyrie
- le Surintendant des Parcs et Jardins nationaux

Nous travaillerons main dans la main afin de favoriser l ‘épanouissement de chacun de nos concitoyens.

Dès demain par arrêté préfectoral établi conjointement avec la surintendance des Parcs et Jardins nationaux, il sera créé dans nos espaces verts des zones de batifolages. Des haies de pudeur seront établies permettant aux batifoleurs d’agir librement et sans retenue tout en respectant la sobriété assommante des non-batifoleurs.

Par ailleurs une note émanant de mes services sera très prochainement adressée à la chancellerie afin de réhabiliter la fessée - plus ou moins - consentie et d’instaurer une journée du « placage surprise » afin de donner un peu de piment dans la vie de nos concitoyens.

D’autre part je souhaite m’appesantir sur la création du ministère des Affaires étranges. L’étrangeté, tout comme la bougrerie autrefois, doit être acceptée dans notre société et même encouragée. Devant cet engagement politique fort concernant l’étrangeté, je souhaite faire part au Chancelier et au Grand Chambellan de toute mon admiration.

 

 

Lionel B.,

préfet de Police des Moeurs

Publié dans Journal officiel

Commenter cet article