Communiqué de la Ministre de la Mer et des Eaux merluchonnées

Publié le par le Ministère de la Mer et des Eaux merluchonnées

 Confédérés, veuillez retrouver ci-dessous le discours de politique générale et d'intentions de la Ministre de la Mer et des Eaux merluchonnées ainsi que l'annonce de ses premières mesures, que la Chancellerie approuve sans réserve.

 

Salut et Respect,

le Chancelier

 

Logo min Mer GIF

 

Chers Chancelier et Grand Chambellan,
Chers camarades membres du Gouvernement et de l’Official,
Chers compatriotes,

C’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai pris connaissance du discours de politique générale et d'intentions du préfet de Police des Mœurs, Lionel B. Bien que n’ayant pas eu l’honneur de vous rencontrer, cher Lionel, je vous adresse d’ores et déjà mes plus sincères félicitations tant du point de vue de votre démarche que sur le contenu de votre programme qui, au-delà d’être ambitieux, montre un souci véritable de la Préfecture de Police des Mœurs de favoriser le bien-être et l’épanouissement de nos concitoyens.

Je ne peux que vous féliciter d’avoir voulu communiquer avec nos concitoyens et camarades membres du Gouvernement et de l’Official, pour expliquer vos fonctions, proposer votre vision des choses, de façon extrêmement didactique par ailleurs, et développer vos idées pour le futur de l’Alpasyrie. En tant que porte-parole du Gouvernement, il me parait en effet essentiel que chaque concitoyen alpasyriaque connaisse et comprenne les responsabilités de chacun des membres de l’organisation fédérale. Je ne peux donc qu’encourager les membres du Gouvernement, de la Haute Viguerie, de l’Official, du Conseil Consulaire et du Corps diplomatique ainsi que tout autre chargé de fonction, à communiquer sur les charges qui leur incombent et la façon dont ils souhaitent mener à bien les tâches qui leur sont imparties.

Pour ma part, j’ai, comme nombre de mes collègues de l’administration fédérale, eu l’honneur d’obtenir de multiples charges au sein de la Chancellerie. Je m’apprête à endosser la triple responsabilité de porte-parole du Gouvernement, de consul de la Couërie-sur-Baltique, province enclavée dans le Royaume du Danemark, ainsi que la lourde charge de ministre de la Mer et des Eaux Merluchonnées. Il va sans dire que la tâche sera ardue mais, comme vous le savez, mon dévouement à l’Alpasyrie est total.

Le Ministère de la Mer et des Eaux Merluchonnées a pour but de gérer tout ce qui touche de prêt ou de loin à l’élément liquide au sein des diverses provinces de la Fédération, de gérer les relations entre les provinces alpasyriaques et les pays dans lesquels elles sont enclavées pour toutes les questions relatives à l’eau de mer, de créer des partenariats pour inciter et promouvoir les diverses formes de pêche, en particulier la pêche au merluchon.

Dans ce cadre, le Ministère de la Mer et des Eaux Merluchonnées a un calendrier très chargé pour les prochains mois. Ce calendrier comprend :

-       La mise en place d’un partenariat avec le Comité de la Moule de Bouchots AOC de la Baie du Mont Saint-Michel, permettant au Chancelier et au Grand Chambellan de bénéficier de manière gratuite de crustacés de qualité sur leur lieu de villégiature dans la province de Port-Malouin, enclavée dans la ville française de Saint-Malo.

-       La négociation avec les mareyeurs français pour une hausse immédiate du prix au kilo du merluchon de ligne alpasyriaque, qui a connu une chute dramatique ces derniers temps. Ce poisson n’a certes que peu de qualités gustatives mais ne mérite certainement pas la piètre réputation dont il fait l’objet actuellement. Suspectant un délit de faciès de la part des consommateurs français (il est vrai que le merluchon a une légère tendance à avoir l’œil bireuilloux), le Ministère pense monter un dossier auprès de la HALDE française [Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité, devenue depuis peu le Défenseur des Droits, NDLR] et éventuellement obtenir réparation. Ce sera LE dossier chaud de l’année.

-       Le prolongement du bras de mer/canal d’eau salée de Kattegat jusqu’à la rue Carl Th. Zahles, siège du Consulat de la Couërie-sur-Baltique, facilitant la baignade de la Consule et du légat de la Fédération auprès du Danemark et des Etats scandinaves, et améliorant par là-même leur épanouissement général et donc leur productivité.

-       Une proposition de loi visant à abolir la viande de porc dans toute la Fédération, dans le cadre de la lutte contre l’algue verte qui sévit actuellement sur les côtes de Sud-Bretagne et qui menace directement les iles vendéennes dont Insula Oya, lieu de villégiature prochain du Chancelier et du Grand Chambellan (tout au moins c’est un souhait voire même une invitation de la ministre).

-       Dans le cadre de l’entente « Eau de mer/Eau douce » développée depuis plusieurs mois au sein du Ministère, une enquête approfondie sur les raisons de la mort subite des divers poissons rouges ayant sis au siège de la Chancellerie fédérale. Toute la lumière doit être faite sur ce dossier. Possible entente avec les magasins Jardiland afin d’obtenir une livraison immédiate en cas de décès, et ainsi maintenir l’illusion d’une Chancellerie soucieuse de l’hygiène de ses animaux de companie.

 

En espérant avoir fourni un éclaircissement bienvenu sur les responsabilités et les projets du Ministère,

Fédéralement votre,

Salut et respect.

 

Nathalie B.,

Ministre de la Pêche et des Eaux merluchonnées,

Porte-Parole du Gouvernement

Consule de la Couërie-sur-Baltique

 

Publié dans Journal officiel

Commenter cet article