Paris est un village

Publié le par Alpasyr Meringensis

 

-09gui-parigramme.villages.jpgNon, c'est n'importe quoi. Paris est une très grande ville.

 

On entend souvent que Paris est comme un village, où finalement on finit par avoir ses habitudes, croiser les mêmes personnes, aller chez les mêmes commerçants, entendre les mêmes ragots. Le chancelier a bien expérimenté ce genre de choses, et il faut dire qu'il est nécessaire d'être déjà dans la capitale française depuis un certain nombre d'années pour ressentir la supposée âme villageoise de Paris.

 

Dans un village, les nouveaux arrivants ne s'intègrent pas bien aux autochtones. Alors qu'à Paris, avec un renouvellement constant, il semble que les choses se passent plutôt bien. Dans un village, quand quelqu'un meurt, tout le monde sais de qui il s'agit. On va à ses funérailles. A Paris, il paraît que les gens meurent aussi mais on n'en connaît jamais, on n'en voit jamais, et on ne va jamais aux enterrements. Et pourtant les cimetières sont pleins.

 

Il est certain qu'on essaye toujours de faire son trou dans un quartier. Ca a un côté rassurant de connaître les habitudes des uns et des autres, d'avoir ses commerces favoris. Mais tout cela n'a rien d'un village, ou alors si, mais d'un village des années 50 40 30 20. Dans les villages il n'y a plus de commerce. Dans un village, il n'y a pas de Darty, il n'y a pas de cinéma, il n'y a pas d'opéra, il n'y a pas de sex shop. Quand je vais de Trouducul-du-Monde à Coin-Paumé, ce n'est pas en métro. Alors même dire que Montmartre et Ménilmontant sont des villages, c'est n'importe quoi. Bercy-Village n'a rien d'un village, c'est juste un ancien entrepôt de pinard reconverti en rue à bouffe et à picole. Le Marais, d'accord c'est le "gay village" mais excusez-moi, je n'ai jamais vu quelque chose de semblable à Bled-Toutperdu. Ou alors il fallait me dire où ça se trouve. Dans un village, les maisons n'ont pas six étages et il n'y a pas de concierge. Dans un village, il y a souvent un église, rarement une école. A Paris il y a 4 cathédrales, 200 églises et je ne compte pas les écoles parce que les enfants ça ne m'intéresse pas trop. Dans un village, il n'y a pas de banlieue contenant des communes plus grosses encore que des grandes villes de province.

 

Les Parisiens sont des citadins qui aiment leur ville mais rêvent de villages : fleurs sur les balcons, arbustes dans les cours, partir le week-end hors de la ville, détester les autres quartiers, adorer des quartiers "trop mignons", rester entre soi dans des secteurs bien définis, maudir les riches qui habitent un peu à l'extérieur, ne pas non plus cotoyer les pauvres et les cas soc', tout cela fait partie de la culture parisienne. En gros, Paris est une grande ville peuplée de villageois, c'est-à-dire de Français qui sont, comme tous les Français, en mal du mythe de l'irréductible village gaulois, et qui attendent d'être attaqués par les méchants qui les entourent. Sur ses seulement 105 km², Paris enferme plus de deux millions d'habitants. Soit la même superficie que Meyrueis, qui ne compte que 800 habitants.

 

Donc Paris est un village.

Mais un gros.

 

C.Q.F.D.

Publié dans Pensées du chancelier

Commenter cet article

Clem 05/01/2012 21:26

C'est bien plaisant la reprise 2012 de ce petit blog...
Encouragement !