Monts et vaux

Publié le par la chancellerie

Le chancelier et le grand chambellan reviennent de plusieurs missions diplomatiques destinées à conforter les positions de l'Alpasyrie sur le globe, ce qui explique le laisser-aller observable dans la gestion courante de l'Etat.

 

Ainsi, la visite à Margrethavn, province enclavée dans le Danemark, a été l'occasion de rebaptiser cette nouvelle province, ce qui n'avait pas été fait depuis son implantation définitive sur les bords du canal principal, plus précisément près du Quai d'Islande. Ainsi, cette province s'appelera désormais La Couërie-sur-Baltique, nom validé par sa consule supérieure, également ministre de la Mer et des Eaux merluchonnées d'Alpasyrie.

 

Il s'agissait ensuite pour le chancelier de se déplacer vers la ministre des Plaisirs, temporairement établie en Irlande. L'occasion de quelques vacances méritées pour le chancelier, tandis que le grand chambellan était de son côté aux Emirats-Arabes-Unis et en Oman pour quelques fouilles archéologiques devant révéler l'ancienneté de la population alpasyriaque.

 

Les îles ont toujours été convoitées par la Fédération. Le chancelier et le grand chambellan ont ainsi pris quelques vacances à Madère, territoire actuellement portugais (mais pour combien de temps avant de tomber sous la tutelle de notre Fédération, toujours plus belle et plus grande ?). Inutile de dire que l'endroit était paradisiaque.

 

Alors que le grand chambellan se trouve actuellement à New-York (York-la-Neuve comme nous dénommons cette ville en Alpasyrie), le chancelier réfléchit quant à lui depuis son bureau officiel à l'hôtel de la Sublime Porte à l'organisation de la prochaine fête nationale, le 22 mai, la troisième de notre pays (on la nomme traditionnellement la Fête Emilienne, ou les Emiliades) . Les déplacements s'arrêtent-ils pour autant ? Non. Car des citoyens, des citoyennes et des sympathisantes et sympathysants de la Fédération se marient. Ainsi, les chefs de l'Etat se rendront cette année plusieurs fois en France pour des unions, dans les Pays de la Loire, en Bretagne et en Lorraine. L'occasion bien sûr de visiter les provinces historiques d'Alpasyrie et de voir certains hauts responsables de notre belle administration. Au-delà des mariages, le marathon diplomatique se poursuit par un déplacement à Lyon pour le Haut-Directoire, qui assistera à un concert.

 

Côté vacances (les déplacements ça crève), le chancelier et le grand chambellan se retireront l'espace d'un week-end à Honfleur, en France, avant de poursuivre la visite générale des provinces par la Garziclunisie (enclavée dans la Bourgogne). Cela fait longtemps que le Haut-Directoire est invité à se rendre auprès de Mélanie, ministre de l'Opulence et des Evénements délirants. Ce sera chose faite cet été. Et pour l'automne, un petit éplacement officiel à Venise (Italie) est déjà calé, avant sans doute un plus grand voyage pour l'hiver, envisagée outre-Atlantique.

 

Il est vrai que pendant un temps le rôle diplomatique de la Fédération avait été négligé. Au moins, maintenant c'est réparé.

 

D'autres décisions importantes arrivent dans les jours qui suivent.

 

 

 

Publié dans Vie d'un chef d'Etat

Commenter cet article

Nanou 12/05/2010 20:58


Quel agenda de...Chancelier!