Hollande : pourquoi un soutien de l'Alpasyrie

Publié le par Alpasyr Meringensis

 

Tulipe-rose--2-.jpgMes chers Confédérés,

 

La Fédération libre d'Alpasyrie a décidé d'apporter un soutien de principe, unilatéral, sans condition et définitif à la Hollande. En tant que chancelier fédéral, responsable de notre diplomatie, il me faut revenir sur ce choix.

 

Depuis trop longtemps, la Hollande est prise pour la totalité des Pays-Bas. Dans ce contexte, qui la place certes en position de favorite des provinces du pays, il n'est pas évident pour cette partie constitutive du royaume batave d'affirmer son identité propre. La Zélande, la Frise, le Gelderland, peu connus, peuvent au moins se targuer d'être des entités unies. Ce qui n'est pas le cas de la Hollande. Divisée de manière totalement primaire entre une Hollande-Méridionale et une Hollande-Septentrionale, on imagine les railleries que doit subir cette pauvre Hollande de la part de tous les non-Hollandais, voire peut-être même du pouvoir royal, qui pourtant est installé en son coeur. Traitée de province sans relief, trop plate, sans personnalité, se contentant d'agiter ses tulipes roses, et de se reposer sur la mollesse de son Gouda, la Hollande en prend pour son grade mais ne semble pas se plaindre, se drapant dans sa dignité. Juste après la bataille de Solférino, les Pays-Bas ont pourtant été parmi les premiers Etats à ratifier la première Convention de Genève, ce qui dénote le pacifisme certain de ce pays peu enclin aux luttes fratricides.

 

Les Néerlandais doivent laisser la Hollande prendre toute sa part au sein de leur royaume, à la juste mesure de sa contribution au bien commun de la nation, en particulier dans le contexte économique actuel. L'Alpasyrie, soucieuse du bien des peuples et de leur droit à disposer d'eux-mêmes, encourage toutes les prochaines initiatives populaires qui pourraient accroître la visibilité de la Hollande, et porterait le nom de "Hollande" à sa juste place dans l'histoire européenne.

 

Alpasyr Meringensis,

Chancelier fédéral

 

 

 

PS : Les citoyens peuvent apporter leur soutien à la Hollande au consulat des Pays-Bas, rue Solférino à Lille. Décidément, la Hollande a beaucoup de lien avec Solférino. Donc avec Napoléon III, donc avec la grandeur de la France.

Publié dans Affaires étrangères

Commenter cet article