benoît XVI sort toujours couvert, lui*

Publié le par AAP

Il avait déjà été question ici de la légalisation du mariage religieux homosexuel par le Vatican. Nous apprenons que le Saint-Siège, après avoir confirmé l'excommunication des évêques intégristes et négationnistes, "Mgr" Williamson en tête, a approuvé l'avortement d'une petite Brésilienne de neuf ans, violé à de nombreuses reprises par son beau-père de 23 ans. Un geste d'ouverture salué par l'ensemble de la communauté médicale, la vie de la fillette, enceinte de jumeaux, étant en danger.

En route pour le Cameroun, le Saint-Père s'est aujourd'hui prononcé pour une sensibilisation à la contraception accrue sur le continent africain, montrant notamment que le préservatif était à ce jour le moyen le plus sûr de lutter contre l'expansion de l'épidémie de sida. Le pape a même promis de faire une démonstration afin de mieux montrer à quel point il se sentait impliqué dans la préservation de la vie humaine, faisant ainsi une entorse aux principes défendus par son prédécesseur qui avait toujours considéré que les relations sexuelles hors procréation c'était sale, berk, quelle horreur, c'est tellement dégueu qu'on n'a qu'à dire que ça n'existe pas, hop là, on met une bâche dorée sur tout ça pour le cacher, comme ça on ne le voit pas et en plus ça brille, alors ça devient même joli.

Le pape, lors d'un entretien exclusif accordé conjointement à Femme Actuelle, Vogue, Têtu, Entrevue, Guts et Atout Chats, magasines de référence, s'est même dit prêt à étudier la question du mariage des prêtres. En revanche, pas question de les laisser divorcer, faut pas déconner non plus, le mariage reste une institution, le Saint-Père s'est montré très ferme à ce sujet.

L'aile réformatrice de l'Eglise catholique s'est montrée très confiante suite à ces annonces pontificales. "On vient de faire un bond de trois siècles dans l'Eglise catholique romaine", a confié le chancelier d'Alpasyrie aujourd'hui à l'AAP (Agence Alpasyrie Presse).



*image piquée ici et le titre plus ou moins aussi.


ERRATUM

Suite à une erreur d'interprétation due à la fois à l'un de nos stagiaires parti faire du café alors que les fax arrivaient, et aux problèmes de dyslexie foudroyante rencontrés par notre directeur adjoint, nous vous annonçons que le contenu du précédent article est erroné. Il faut lire totalement le contraire. Sûrs que nos lecteurs seront suffisamment intelligents pour faire les corrections eux-mêmes, nous vous prions de bien vouloir nous excuser une nouvelle fois pour ce désagrément. Suite à cette erreur, le chancelier a souhaité corriger sa déclaration et s'est contenté en ce jour de la saint Joseph de souhaiter au pape, alias Joseph Ratzinger, une joyeuse fête en Afrique, si jamais il avait l'humeur festive.

L'équipe rédactionnelle.

Publié dans Affaires étrangères

Commenter cet article

Fred 21/03/2009 13:22

Erratum, en fait l'article aurait dû être publié en 2072. Les lecteurs auront rectifiés d'eux-mêmes.

marie gloc, dite marie la chef 19/03/2009 21:09

bond, ça s'écrit avec un "d" à la fin, comme "bondieuserie..."

Alpasyr Meringensis 19/03/2009 21:21


correction faite !