Modifications territoriales et nominations

Publié le par la chancellerie fédérale


La chancellerie fédérale fait connaître aux citoyens la promulgation de deux nouveaux territoires alpasyriaques déjà fondés depuis plusieurs semaines voire mois.

La bourgmestrie de PORT-MALOUIN, fondée avec l'aide du grand chambellan et des citoyennes Aline et Bérengère, lors de la construction d'un immense château de sable dans le style de Vaux-le-Vicomte au mois de mai dernier, est aujourd'hui officialisée. Elle comprend une petite section de plage enclavée dans la commune de Saint-Malo (quartier de Rothéneuf), Bretagne, France.

La bourgmestrie d'ALPASILESIE, fondée le 15 août dernier à côté d'une statue de la Vierge, est enclavée dans le village de Bujakow, Silésie, Pologne.

Dans l'attente de la promulgation du prochain CSLF, ces territoires sont administrés directement par la chancellerie.

En outre, Fred, consul supérieur de SÂLEYCURIE, éminente province de la fédération, fait connaître la translation-fusion de sa province. En effet, le territoire de BYENEUREUZ-LA-REINE, administré par la citoyenne Béa, fusionne ce jour avec la Sâleycurie. Cette nouvelle entité est elle même transférée et se trouve aujourd'hui enclavée dans la ville française de Metz. Un compromis est établi sous la forme suivante : le nouveau territoire conserve son ancien nom et son ancien drapeau. En revanche, en raison de ses fonctions importantes en tant que ministre de la Culture, le citoyen Fred cède la direction de la province à Béa, qui est faite dès à présent consule supérieure du territoire sâleycure (de toute façon, il est bien connu que c'est toujours la femme qui finit par diriger un ménage).

En raison des besoins spirituels de tout pays, la chancellerie institue un poste d'évêque, primat d'Alpasyrie. Déjà pourvu d'une cathédrale, le pays ne pouvait rester sans évêque. Le chancelier fédéral nomme au poste d'évêque et primat la citoyenne Bérengère dite BHL car pour différentes raisons (notamment patronymiques) elle y est prédéstinée. Lors d'un récent entretien avec le chancelier et le grand chambellan, elle déclarait "la religion est importante pour moi" (provoquant des doutes chez ses interlocuteurs). Elle est aujourd'hui mise devant ses responsabilités, et la chancellerie fédérale a toute confiance en elle pour diriger la nouvelle Eglise alpasyricane. Cette Eglise regroupe toutes les croyances exprimées par les citoyens du pays et n'impose aucun dogme nouveau.



Fondation de Port-Malouin (drapeau sur le dôme du château de sable), et drapeau du territoire




















Fondation de l'Alpasilésie et drapeau du territoire

Publié dans Journal officiel

Commenter cet article