Etats généreux

Publié le par le service des Rapports Post-festifs


Un oubli... la photo de groupe... Et c'est bien dommage ! La soirée des Etats généraux de l'Alpasyrie s'est bien déroulée. Le pavillon fédéral de Phénix-le-Meringance grouillait de citoyens alpasyriaques venus des quatre coins de la Fédération : ministres, mandataires, légats et émissaires, consuls et préfets, tous étaient représentés lors de ces assises nationales.

A midi, le chancelier a procédé au lever des couleurs alpasyriaques, assisté dans cette tâche par le grand chambellan et la mandataire pour les Evénements délirants, qui a su prendre, pendant ce week-end festif, toute la mesure de ses fonctions et responsabilités. Les hôtes sont arrivés en début de soirée. Après le discours du chancelier, prononcé depuis le balcon du pavillon fédéral, les hôtes on tpu assisté au spectacle donné par 5 membres du gouvernement (grand chambellan, ministre du Plaisir, ministre du Partage et de la Tolérance, ministre de l'Intérieur et de la Défense, et mandataire pour les Evénements délirants dans le rôle principal) parodiant la chanteuse française à textes de merde et à voix de chèvre Vitaa. Un grand moment de bonheur pour le chancelier, très ému par les paroles prononcées, et qui fut attentif au soin apporté dans la confection des costumes et la réalisation de la chorégraphie.

Le feu d'artifice, tiré depuis la place d'Armes de Phénix-le-Meringance, fut un prélude à la consommation des victuailles. Après l'apéritif vint le temps du repas. barbecue, salades et autres délices apportés par tous.

Alors que certains batifolaient dans les buissons du parc fédéral, les citoyens se sont ensuite dirigés en cortège aux flambeaux, guidés par le son du gong, jusqu'à l'esplanade des Tilleuls jouxtant la place d'Armes. Là, ils ont assisté aux grands feux de la saint Jean. Pour l'occasion, un bûcher avait été dressé. La sorcière a été jugée selon un rapport circonstancié rédigé par la porte-parole du gouvernement. L'effigie de sorcière, très vilaine et habillée de manière très vulgaire, avait accompagné les fêtards depuis le début de la soirée. Baptisée Cindy Sanderch, en l'honneur d'une sorte de chanteuse française résidant non loin de Phénix, la sorcière a été brûlée comme il se doit en de pareilles circonstances après avoir été mise en place sur le bûcher avec sa condamnation agrafée sur le socle. Le chien Phuryo, gouverneur militaire, a pu vérifier le bon déroulement de l'exécution.

La nuit s'est poursuivie pour certains jusqu'à 6h30 du matin avec musique et autres happenings déguisementesques, ainsi qu'un grand moment, la version lyrique de "Papillon de lumière" avec au chant Mélanie dite Mel et à l'orgue à anches le chancelier. Le lendemain, certains citoyens ont pu découvrir la ville française de Metz avant de repartir pour les différentes provinces qui composent la Fédération dans toute sa diversité.

Les citoyens absents étaient bien sûr présents dans nos coeurs et étaient matérialisés par des drapeaux qui garnissaient le parc fédéral. Un moment de joie et de concorde nationale qui marque la fin des travaux du premier Conseil Suprême Libre de la Fédération, avant la proclamation d'un Conseil remanié dans les prochaines semaines.









Mélanie dite Mel, mandataire pour les Evénements délirants et la Gentille Propagande, assiste le chancelier Alpasyr Meringensis dans le lever des couleurs alpasyriaques sur la place d'Armes.

Publié dans Se divertir

Commenter cet article