Sacré coeur

Publié le par Alpasyr Meringensis

sacr--coeur.JPG Alors, oui, je sais, mes titres, en rapport avec les photos et le thème, sont de plus en plus faciles, mais bon, je suis en train de préparer l'oral d'un examen pour la semaine prochaine, alors il faudra prendre votre mal en patience. 

Donc, sacré coeur. Il nous en joue de belles celui-là. C'est la saint Valentin, alors comme pour une fois je ne suis pas célibataire (je vais quand même regretter un peu les belles soirées de saint Valentin avec mes copines célibataires...), je vais en dire deux mots. Je ne ferai pas le gros intello qui vous sort l'historique et l'hagiographie de saint Valentin plutôt que de vous entretenir de coeur. C'est l'occasion idéale pour parler des relations conjugales et des lois alpasyriaques à ce sujet. 

En Alpasyrie, toute forme d'union est reconnue. L'Etat n'en officialise aucune. Les gens se marient ou se fiancent entre eux s'ils le veulent, vivent à la colle (terme des années 80), peu importe l'origine (même avec des non Alpasyriaques), l'âge (personnes majeures, quand même...), le sexe (il faut aimer ça), la condition sociale (ça sert d'en avoir une). De toute façon, il n'y a pas de mairie en Alpasyrie où célébrer des unions civiles, car le chef de l'Etat déteste la fonction de maire (et un maire français en particulier). 

Bien sûr, en cette saint Valentin, et puisque le pays respecte le calendrier grégorien, le chancelier tenait à souhaiter beaucoup de bonheur aux amoureux et à ceux qui le seront bientôt. 

Et si c'est pas mignon tout ça, il se trouve qu'en plus, en ce jour de la saint Valentin, ça fait pile un mois que le chancelier est en couple.

Alors bisous, moitié.

Publié dans Pensées du chancelier

Commenter cet article

Antoine 17/02/2008 11:28

Je persiste: avec une friteuse intégrée!

Tony-Paul Lambert 14/02/2008 20:42

Faudrait demander à Valérie de le repeindre en rose, pardon, "fraise tagada"....